Beauté

Affaire de tchoko…

Cela m’arrive souvent de me perdre sur youtube.

Je commence par visionner une vidéo de tuto coiffure et je finis à chaque fois devant une vidéo de type “storytime”.

C’est assez populaire sur youtube, j’ai failli en faire une d’ailleurs mais je me suis abstenue je n’ai pas trop l’art de raconter des histoires à l’oral, je préfère l’écrit.

En ce moment, dans les suggestions vidéos ce qui revient le plus souvent ce sont les thèmes “on m’a traité de sale noire” , “le colorisme chez les noirs”.

Ce qui me frappe c’est que ces vidéos sont réalisées par de très jeunes femmes, voire des adolescentes.

Et le pire c’est que les insultes viennent souvent d’hommes noirs!

Je suis assez étonnée, car je n’ai jamais été complexée par ma couleur de peau.

J’ai pourtant grandi dans un endroit où il y avait peu de noirs, et quand j’étais plus jeune c’était la catastrophe pour trouver des produits capillaires pour cheveux afro.

Donc j’étais tressée 365 jours dans l’année.

Mais pour autant je m’enfichais, je ne cherchais pas plus loin.

Et puis j’ai découvert les défrisages, j’ai commencé à en faire pour être tendance et faire comme mes copines.

Et ensuite, Beyoncé avec son groupe destiny’s child sont arrivés dans ma vie et j’ai découvert les tissages.

Et à cette époque, j’ai commencé à m’interroger sur mon identité.

Je suis née en France, de parents congolais et j’ai toujours eu le cul entre 2 chaises.

Je me suis des fois dis que peut-être ma vie aurait été autrement si j’avais été une femme blanche…

Mais pour rien au monde, je ne serais allée m’éclaircir la peau, mettre du tchoko.

C’est une pratique qui se banalise j’ai l’impression.

Je suis tombée sur la vidéo youtube d’une jeune femme qui racontait qu’elle avait mis du tchoko* pendant plusieurs années pour atténuer les tâches qu’elle avait sur son visage.

Bon, je n’ai pas été convaincue par ses explications car elle aurait pu très bien faire appel à un dermatologue d’autant qu’elle habite à Paris…

Mais plus loin dans la vidéo, elle a avoué qu’elle se sentait moche et que devant les gens elle devait jouer la comédie pour paraître sûre d’elle.

C’est vraiment triste d’en arriver là.

Bon tout cela pour dire c’est très important de s’aimer soi-même avant de chercher à plaire aux autres.

Car vouloir plaire à tout le monde c’est plaire à n’importe qui…

tchoko= crème éclaircissante

ça peut aussi vous intéressez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.