Il y a quelques temps il y a eu  une polémique sur un soi-disant festival interdit aux blancs et réservé aux femmes noires.

Cet évènement a été organisé par l’association Mwasi.

La mairie de Paris a voulu interdire l’évènement car une partie du festival a lieu dans un local qui appartient à la ville.

Le Front national a également fait part de son mécontentement et certaines associations anti-racistes sont montées au créneau.

Pour quelles raisons?

Une partie des ateliers proposés dans ce festival étaient exclusivement réservés aux femmes noirs.

Mais ce huis clos avait lieu dans un endroit privé qui n’appartient pas à la ville de Paris.

Le reste du festival est ouvert à tout le monde.

J’ai découvert l’afro-féminisme en regardant les vidéos de Naya Ali ( ça me rappelle les années où je trainais sur madmoizelle.com)

Jusque là pour moi le féminisme n’avait pas de couleur, il était universel.

Car dans toutes les sociétés les femmes sont confrontées à des difficultés pour mener de front carrière et vie de famille.

Elles souvent moins bien payées que leurs homologues masculins.

Et pire dans certains pays elles sont sous la tutelle de leurs pères, de leurs frères voire même de leurs fils alors qu’elles sont majeures.

Et au moindre faux pas elles peuvent y perdre leurs vies.

L’afro-féminisme tel que je l’ai compris vient d’une sorte de scission avec le féminisme blanc souvent mis en avant dans les médias.

Même si je souhaite que les femmes aient évidemment les mêmes droits que les hommes je ne me considère pas comme féministe.

Pourtant mon mode de vie laisse paraitre le contraire.

Je suis célibataire sans enfants.

Je fais beaucoup d’activités seule: je voyage, je vais au restaurant, je fais du business (ah ah)

Mais après je ne considère pas que mon mode de vie est le meilleur.

Et je peux comprendre que certaines femmes veuillent vivre de manière plus traditionnelle tant que c’est un choix.

Je ne connais pas grand chose sur l’afro-féminisme et je ne peux même pas citer de figures célèbres.

Je ne sais pas si je peux compter Angela Davis, Maya Angelou comme figure afro-féministe.

Pour en revenir à la polémique sur le festival, je trouve cela vraiment dommage d’avoir l’existence de ce festival dans ces circonstances.

J’avoue au premier abord avoir été étonnée qu’une partie du festival soit réservée aux femmes noires.

Bon quand je me rends à des évènements nappy je sais que je vais voir à 99,9 % des femmes noires.

Mais ce n’est pas la même chose car il n’y a pas de critère racial, être nappy c’est avant tout un état d’esprit.

Je suis partagée parce que je comprends que sur certains problèmes il n’y a qu’entre femmes noires qu’on peut se comprendre.

Mais je vois aussi cette initiative comme un repli sur soi, presqu’un retour en arrière.

Pour comprendre les objectifs de l’association Mwasi je vous propose de visionner la vidéo ci-dessous.