Clap de fin pour Afrostream

J’ai appris hier sur facebook qu’Afrostream arrêtait ses prestations.

Si vous ne connaissez pas Afrostream, c’est une plateforme de streaming qui propose des séries, films et téléfilms afro.

La nouvelle m’a beaucoup attristé car j’ai été cliente d’Afrostream et j’avais consacré un article l’évènement afrostream vip qui avait été organisé sur les champs-élysées.

Quand j’ai vu cette information défiler sur mon fil d’actualité j’ai tout de suite pensé à l’article que j’ai rédigé sur le supposé manque de solidarité entre noirs.

Afrostream a-t-il été victime de ce manque de solidarité?

Je pense que la réponse est plus nuancée que cela.

Le projet paraissait prometteur, créer une plateforme qui recense les meilleures fictions afro. Qu’elles soient afro-américaines ou 100 % made in africa.

Honnêtement par manque de temps je n’ai pas regardé énormément de séries.

J’ai fait quelques découvertes, notamment les séries nigérianes et je suis vraiment bluffée par le niveau des nigérians. J’étais toujours habituée à voir des séries africaines humoristiques, j’ai trouvé cela rafraichissant de voir des séries dramatiques avec des dénouements complexes.

Il y a eu beaucoup de critiques sur Afrostream, notamment au niveau du contenu.

C’est surtout sur la partie des séries US, que cela a péché.

Par exemple Afrostream a commence à diffuser la série Being Mary Jane , alors qu’elle en était déjà à sa 3 ème saison et c’était juste de la captation du live de la chaine BET.

Bon disons nous les choses, je suis la série Being Mary Jane et évidemment les 3 1ères saisons je les ai regardé en streaming sans avoir à payer un abonnement sur afrostream.

Après j’ai vu que d’autres clients n’étaient pas satisfaits du service-client et du contenu en général, parce qu’il n’y avait pas suffisamment de nouveautés à leurs goûts.

Mon point de vue c’est qu’Afrostream a été trop comparé à Netflix.

Je ne suis pas abonnée à Netflix, mais voilà dans l’univers des séries sur internet c’est la référence c’est tout de même eux qui ont été  les premiers à diffuser  Orange is the new black.

Si je fais cet article ce n’est pas pour remuer le couteau dans la plaie, je souhaite me lancer dans l’entrepreneuriat et je sais que ce n’est pas facile.

J’ai moi-même fait des erreurs en lançant Nappy Forever.

Et je ne sais pas si Nappy Forever deviendra un jour une entreprise rentable qui me permettra d’en vivre.

 

Clap de fin pour Afrostream
Tagged on:                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *