No poo, cowash: même combat?

no poo_cowash.jpg

Bonjour, je suis Jessie la créatrice de Nappy Forever, je vous fais cette vidéo pour vous parler du no poo et du cowash qui sont deux méthodes qui consistent à se laver les cheveux avec de l’après shampoing.

Tout d’abord je vais commencer par le no poo parce que c’est la première méthode que j’ai connu. Alors moi quand je suis revenue au naturel une première fois en 2005, ensuite j’ai re-défrisé mes cheveux en 2007 et je suis revenue au naturel définitivement en 2008, je n’entendais parler que du no poo. Le no poo c’était la méthode pour définir ses boucles, partout c’était no poo. Donc c’est une méthode qui a été mise au point par Lorraine Massey qui est une coiffeuse New Yorkaise d’origine anglaise, elle est caucasienne.

Dans sa méthode, elle recommande de se laver les cheveux avec de l’après shampoing, mais attention cet après shampoing ne doit pas contenir de silicone ni de sulfate, ni d’huile minérale, ni de parabène. Je pense que je ferai une autre vidéo pour expliquer c’est quoi tout ces ingrédients, pourquoi sur beaucoup de blogs on déconseille d’utiliser ces ingrédients là, j’y reviendrai dans une autre vidéo. Donc dans sa méthode, vous vous lavez les cheveux avec de l’après shampoing, et lors du lavage vous ne touchez pas vos cheveux pour pouvoir laisser les boucles se définir, et vous vous passez directement le jet d’eau sur votre tête. Je crois qu’une fois par mois vous devez exfolier votre cuir chevelu, enfin bien clarifier le cuire chevelu, avec du sucre roux ; vous prenez du sucre roux, votre après shampoing et raie par raie vous faites des mouvements circulaires pour décrasser le cuire chevelu. Donc voilà pour le no poo.

Ensuite il y avait le cowash. Alors moi j’ai découvert le cowash peut être un peu comme vous, un peu par hasard, parce que j’ai vu qu’il y a de plus en plus de produits qui ont l’appellation cowash. Alors en surfant un peu sur Internet j’ai cru comprendre que le cowash c’était la même chose que le no poo, c’était la version commerciale du no poo parce que Lorraine Massey a déposé le nom « No poo ». Elle aussi a créée sa gamme de produit pour le no poo. Et donc c’est très récemment que j’ai découvert le nom cowash. J’étais un peu surprise, je me dis « En fait il n’y a rien de révolutionnaire dans le cowash ». Alors il y a des variantes dans le no poo, c’est à a dire que vous êtes autorisé, entre guillemets, à faire des shampoings, c’est ce qu’on va appeler le low poo. J’ai vu que maintenant les low poo sont repris commercialement, ça fait des années que j’entends parler de low poo. Donc le low poo c’est qu’on va vous « autoriser » à laver vos cheveux avec un shampoing, c’est un peu l’équivalent du cheat meal chez les personnes qui font attention à leur ligne. Le cheat meal c’est un « repas de triche », un repas où on va se permettre de manger de la junk food. Moi je fais des cheat meal tous les jours, je ne fais pas très attention à ma ligne.

Il y a possibilité de faire un shampoing mais ce shampoing ne doit pas contenir des sulfates ; donc on en reparlera, des sulfates, dans une autre vidéo. Moi j’ai découvert le cowash il n’y a pas si longtemps que ça.

Je vais donner mon point de vue sur cette méthode. Alors c’est une méthode que je n’utilise pas alors je ne peux pas dire si elle est efficace ou non, ce n’est pas mon propos. Mon propos ça va surtout être pour les personnes qui débutent dans le retour naturel ; qui débutent c’est très large, je m’adresse autant aux personnes qui sont revenues au naturel depuis des années, depuis aussi longtemps que moi –depuis huit ans- mais qui ont du mal à trouver une routine capillaire, à trouver des produits qui leur convient, ou à des personnes qui sont revenues au naturel depuis quelques semaines, quelques mois. Je ne leur recommande pas forcément d’utiliser le cowash, en tout cas de manière exclusive, c’est-à-dire ne se laver les cheveux qu’à l’après shampoing. Si vous êtes intéressés par le cowash, je vous conseille de l’alterner avec un shampoing classique. Peut être dans ce cas là d’espacer les shampoings et de vous laver plus régulièrement les cheveux avec un après shampoing pour voir ce que ça donne. Après, tous les après shampoings, même ceux dits faits pour le cowash, même ceux qui portent la mention cowash ne se valent pas pour cette méthode là parce qu’il faut que le shampoing contienne des éléments qui permettent de laver le cheveu, le but c’est de laver ces cheveux. Après moi j’en parle un peu sur le blog, j’ai fait un article sur le shampoing, et il existe des alternatives au shampoing si vraiment le shampoing ça ne vous convient pas et ça vous dessèche le cheveu, vous avez notamment les noix de lavage, le savon noir africain qui peut faire office de shampoing, et vous pouvez utiliser des poudres de type rhassoul, poudre indienne, mais il faut rajouter un humectant, quelque chose qui vous permet d’hydrater vos cheveux, comme par exemple de l’aloe vera parce que les poudres indiennes et le rhassoul ont tendances à dessécher le cheveu.

Donc voilà ce que je voulais dire sur le no poo et le cowash. J’espère que cette vidéo vous a été utile, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaine Youtube pour vous tenir au courant des dernières vidéos qui sont publiées. Je vous remercie d’avoir regarder cette vidéo jusqu’au bout et je vous dit à bientôt.

No poo, cowash: même combat?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *